Pourquoi je n’aim(ais) pas Washington.

Washington DC, c’est un peu ma seconde ville d’adoption aux Etats-Unis. Mon American Boy vivant à 30 minutes de la capitale quand je suis d’humeur culturelle ou dépensière la solution est toute trouvée. Néanmoins, je n’ai jamais su vraiment quoi penser de cette ville. Enfin si, et pour être honnête mon opinion était faite depuis août 2009 et je disais à qui voulait me demander que NON JE N’AIME PAS WASHINGTON. Ainsi tombe le sujet du jour illustré de photos prises en hiver et au printemps : 
Pourquoi Washington n’a pas su me conquérir dès notre première rencontre ?
           Washington, c’est la capitale des Etats-Unis. Jusque là, je ne vous apprends rien (enfin j’éspère). Qui dit capitale dit énormément d’institutions, de bâtiments officiels qui rendent le centre de la ville assez austère, froid voire même non accueillant. Au milieu de tout ces buildings tout gris, vous trouverez le National Mall qui est l’attraction par excellence dans le centre ville enfin je dirais même la seule attraction. Sur une sorte de ligne droite imaginaire se suivent le Capitol, le Washington Monument et le Lincoln Memorial. En sortant de ce sentier vous tomberez sur d’autres mémoriaux comme celui de Rooselvelt près de la rivière Potomac.

`

           Cependant, si une pause s’impose, trouver un café ou restaurant dans ces environs relève du miracle. L’hiver quand il fait froid, trouver un Starbucks pour vous réchauffer vous paraîtra plus compliqué que faire la grimpette du Mont Blanc. Enfin, j’exagère peut-être un peu…mais bon dans les deux cas, il fait froid, très froid. L’autre problème de la capitale c’est son insécurité. Oui, vous ne rêvez pas, j’ai bien dit insécurité. On m’a souvent mise en garde mais je n’y croyais pas. Mais certains coins de la ville peuvent être désertés très rapidement quand la nuit se fait sentir. Et vous pouvez dès 20h vous retrouvez seule dans la rue avec pour seule compagnie de drôle d’énergumènes et malheureusement de nombreux sans-abris également. Résultat quand on est une fille, surtout l’hiver, il ne fait pas bon vent de se promener seule au abords du National Mall.

        Le bon point de Washington c’est bien sûr la baraque à Barack, la White House ! De suite, je vous préviens, si vous êtes amenés à visiter la ville, prenez soin de jeter un coup d’oeil à la Maison des deux côtés car du côté grande pelouse vous risquez d’être déçus par sa taille qui est loin d’être identique à la vue présentée dans les journaux télévisés.

Version « Ce qu’on vous montre à la télévision »

Version « Petite Maison au bout du jardin »

Capucine, Marion et Sarah dans « La Grosse Arnaque derrière la clôture ».
 

Le très bon point de Washington c’est ses musées ! Ses musées GRATUITS! Et alors là, ça paraît être un miracle car si on apprend bien un chose quand on vit aux Etats-Unis c’est que RIEN N’EST GRATUIT justement! Vous vous retrouvez donc au coeur d’une sorte de centre culturel, Musée de l’Espace, Musée Botanique, Musée de l’Holocaust et la liste n’en fini pas. Pour être honnête, je n’ai pris le temps de visiter qu’un seul musée : le musée national de l’Histoire Américaine. Pourquoi? Notamment pour leur exposition sur la culture populaire avec en guest star les souliers rouges à rubis du Magicien d’Oz mais aussi pour la fameuse cuisine de Julia Child.

La Cuisine de Julia Child, celle qui a su faire découvrir la cuisine française aux Américains.

Les souliers rouges à rubis !

Chapeau de Michael Jackson

Exposition temporaire sur les First Ladies
Services officiels…

et robes des fameuses « première danse ».

Pour les magasins il faut s’enfoncer dans les petites rues qui pour moi ne sont pas spécialement accueillantes à l’image de la ville. Jusqu’à ce qu’on découvre Dupont Circle, un quartier craquant à souhait où les rez de chaussés des petits immeubles colorés sont remplis de boutique de tous genres : vêtements, thé, restaurants du monde, la liste est longue. D’ailleurs à ce propos, j’ai eu l’occasion de tester un petit restaurant français qui ravie vos papilles quand vous êtes en manque de notre belle gastronomie : Le Bistrot du coin. Une décoration, une ambiance, une carte et une cuisine à faire rêver !

 
 

Aperçu de Moules, Bouchée à La Reine, Tartiflette…
Banana Split, La Base.
Tropézienne – Love-
Et puis un jour, on prend le temps de prendre le métro pour aller du côté de Foggy Bottom, on marche 15 minutes, on traverse un pont et on découvre Georgetown. Et là, c’est le coup de foudre. L’ambiance, les magasins et surtout les maisons. Mon Dieu, les maisons…vous vous imaginez très rapidement mariée, heureuse, avec 4 enfants, à la tête de l’association des ventes officielles de tupperwares du quartier.

       Vous vous rendez alors compte que Washington D.C a bien plus de potentiel que vous ne le croyez et en plus vous n’avez pas parcouru tous les mètres carré de la ville. Il ne manque alors qu’une petite touche de magie pour vous convaincre que cette ville vaut finalement le détour. Le printemps fait alors sa douce arrivée et vous prévoyez déjà de rejoindre ces centaines de personnes sur la pelouse du National Mall pour jouer au frisbee, à la balle au prisonnier et tout autre jeu qui pour une fois se distingue de notre fameux football français. Mais surtout, vous apercevez les cerisiers en fleurs et là vous craquez. Les pétales qui virevoltent partout, la couleur et le parfum de ces magnifiques arbres, c’est qu’ils produisent leur effet ces trucs.
Vous entendez alors dans votre tête la douce voix de votre mère vous rappelant qu’il ne faut pas juger un livre à sa couverture, ni à ses premières pages…

6 réflexions sur “Pourquoi je n’aim(ais) pas Washington.

  1. Perso, j'avais beaucoup aimé Washington DC, malgré le froid de canard de l'hiver (j'y suis allée en décembre). J'avais eu le coup de coeur pour Georgetown. En lisant cet aarticle, ça me donne envie d'y retourner !

  2. AAaaah ça me rappelle lorsque j'étais jeune fille au pair à Ny.Tu vis a Washington ? tu fais quoi là bas ? désolée si je te parais curieuse, mais depuis mon année passée la bas j'arrive pas à décrocher…😉

  3. Et bien, je suis bien contente de lire cela. J'ai passé une journée et demie a Washington et je n'avais pas du tout été convaincue pour toutes les raisons que tu cites… Je suppose qu'il faut donc que j'y retourne avant de juger…😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s